• 52. Les dragons norvégiens à l’honneur au Vinland

    Le jeudi 21 mars, le groupe de Viking metal norvégien Einherjer est venu faire un tour au Saguenay, dans l’arrondissement Jonquière. Bien que l’ambiance à la place Nikitoutagan ait été festive, peu de spectateurs en ont profité.

      Faute de publicité de la part des organisateurs et parce que la place Nikitoutagan est très peu visible sur Internet, le concert a eu lieu devant une petite foule autour de quarante personnes seulement. Les spectateurs présents étaient majoritairement masculins et certains sont même venus de l’extérieur pour assister au concert.

    Malgré le nombre de visiteurs limités, les amateurs venus sur place ont participé à fond et festoyé chaleureusement et pacifiquement avec le quatuor norvégien et ses invités. Le groupe a offert un concert de 65 minutes et est revenu sur scène pour jouer deux reprises pendant quinze minutes. Le groupe a offert une bonne douzaine de chansons diversifiées que les amateurs ont su apprécier en chantant, dansant et festoyant vivement, même si la majorité des chansons étaient chantées en norvégien et une petite partie en anglais. La communication en anglais entre le groupe et le public était plutôt limitée au début, mais s’est améliorée lorsque que la glace a été cassée, après deux chansons plus faibles qui ouvraient le spectacle.

    Le groupe a offert des pièces brutales et sombres d’un côté, mais aussi des pièces très épiques de près de dix minutes avec des éléments folkloriques et une ambiance cinématographique très élaborée. Certaines chansons, plus courtes et joyeuses, ont offert des refrains mémorables. Plus le concert avançait, plus les pièces devenaient diversifiées et uniques. Même ceux et celles qui ne connaissaient pas du tout ou très peu le groupe se sont rapidement faits convaincre par son approche atmosphérique, authentique et divertissante comme on pouvait lire sur les réseaux sociaux après la soirée.

    Le groupe norvégien était accompagné par le groupe de black metal ontarien Panzerfaust. Le groupe de black metal folklorique Triskèle de Chicoutimi et de Saint-Honoré a, quant à lui, introduit la soirée.

    Trop rare évènement

    Malheureusement, ce genre de concerts devient de plus en plus rare en région. Depuis la fermeture du Bunker, le décollage difficile de l’ancien Auditorium Dufour renommé Théâtre Banque Nationale et la disparition des grands noms lors des festivals estivaux comme Jonquière en Musique, il y a de moins en moins d’artistes de renommée internationale nationale ou même provinciale qui font un détour par Saguenay.

    Même des groupes québécois connus comme Les Trois Accords ou Grimskunk ont récemment boudé la plus grande ville en région pour jouer plutôt à Alma ou même à Dolbeau-Mistassini. Pourtant, il y a un très grand pôle de spectateurs potentiels au Saguenay avec de nombreux étudiants internationaux qui revitalisent la région chaque année et qui cherchent justement à faire des découvertes culturelles. Les bonnes infrastructures ne manquent pas non plus avec le nouveau Théâtre Banque Nationale, la salle culturelle Le Sous-Bois, en bas du Café Cambio, et le Centre Georges-Vézina pour ne nommer que des lieux de spectacle potentiels dans l’arrondissement de Chicoutimi.

    Pourtant, après avoir assisté à de nombreux spectacles à Chicoutimi, Jonquière et La Baie au cours des dernières années, les années 2012 et 2013 étaient et sont plutôt décevantes sur le plan des sorties culturelles en ville. Espérons qu’il ne s’agit que d’un bas temporaire et que la ville attirera davantage d’artistes internationaux et nationaux de moyenne ou grande renommée dans la 7e plus grande agglomération de la belle province et le plus grand centre intellectuel du nord du Corridor Québec-Windsor.

    Le petit spectacle d’Einherjer a au moins prouvé que certains groupes n’ont pas encore oublié la région et se forcent à faire un tour dans notre belle région de plus en plus délaissée par les artistes. Il faut faire plus de promotion pour la région et communiquer directement avec les artistes, organisateurs et promoteurs pour qu’il y ait un changement positif. Le maire Jean Tremblay et Promotion Saguenay ont relevé ce défi et ont fait davantage rayonner Saguenay, mais ils ont besoin du soutien engagé d’experts en la matière pour qu’on puisse de nouveau assister à de nombreux spectacles de qualité en région.

    Infos sur le groupe

    Le nom du groupe est inspiré du mot « Einherjar » qui signifie « combattants solitaires » en vieux norrois. Dans la mythologie nordique, ce sont de braves guerriers qui servent leur dieu principal Odin et la déesse majeure Freyja après leur mort. Le groupe norvégien existe depuis 1993 et a sorti cinq albums studio. Dans le cadre de son 20e anniversaire, il a fait une courte tournée du Canada qui était intitulée « Dragons over Vinland ». Le terme « Vinland » désigne le territoire découvert par le Viking islandais Leif Ericson autour de l’an 1000 dans le nord du Canada, qui correspond aujourd’hui à une partie de Terre-Neuve qui s’appelle l’Anse aux Meadows.

    « Seraphim reviewsHappy Easter! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :