• La fin du trimestre d’hiver 2012 approche à grands pas et vous ne savez pas encore ce que vous allez faire de votre été dans la belle province? Vous êtes une étudiante ou un étudiant étranger qui passe quelques semaines de l’été au Québec? Vous voulez vous installer au Québec au courant des mois à venir pour fréquenter l’Université du Québec à Chicoutimi à partir du prochain trimestre d’automne? Ou vous êtes simplement en recherche de belles activités aux quatre coins de la province et ouvert aux nouvelles expériences?

    Cet article s’adresse alors à vous. Il fait le survol d’une panoplie d’expositions artisanales, des festivals de musique, de présentations de pièces de théâtres, de spectacles de ballet et de danse et de visites à ne pas manquer dans les musées de la province dans les mois à venir. Voici un petit guide ou encore une liste en simple ordre alphabétique selon les villes traitées. Cette liste est remplie de belles activités qui sauront vous cultiver et divertir tout en vous permettant d’être libre de voir plus loin. Trouvez vos événements favoris et partez découvrir le Québec.

    Chapais:

    À Chapais se déroule le «Festival du doré Baie-James» du 21 au 30 juin 2012. Il nous offre une panoplie d’activités pour toute la famille autour du plus populaire tournoi de pêche au Québec.

    Dolbeau-Mistassini:

    Une autre édition du fameux «Festival Western» du 12 au 15 juillet 2012 offre des activités telles que le rodéo, le gymkhana et la danse country.

    La cinquante-deuxième édition du «Festival du Bleuet» se déroule du premier au 5 août 2012 et offre une autre fois des activités familiales, des concerts et des concours de tout genre. La programmation détaillée sera annoncée sous peu.

    Gatineau:

    Le mois de mai sera le mois du patrimoine asiatique à Gatineau. Pour cette occasion se déroulent dans le district de Hull du premier au 31 mai 2012 à la Maison du Citoyen plusieurs ateliers, concerts, dégustations, expositions et spectacles qui vous apprendront davantage sur la culture asiatique ancrée au Québec et au Canada. Profitez de la proximité de la capitale fédérale pour découvrir des expositions dans les grands musées d’Ottawa.

    Joliette:

    Le «Festival de Lanaudière» qui a lieu du 9 juillet au 7 août 2012 est le plus important festival de musique classique au Canada.

    Maliotenam:

    Le festival «Innu Nikamu» du 2 au 5 août 2012 est le seul festival de musique autochtone authentique en Amérique du Nord et vaut un grand détour à environ quinze de kilomètres de Sept-Îles.

    Montréal:

    Le ballet «Le Petit Prince» est présenté du 3 au 12 mai 2012 au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts à Montréal.

    Durant les prochains mois, un bon nombre de spectacles musicaux importants se passent à Montréal. Voici seulement quelques extraits: «The Cranberries» se présentent au «Métropolis» de Montréal pour le 8 mai 2012 avec le groupe «Vintage Trouble» en première partie; au «Centre Bell» jouent «Rammstein» le premier mai 2012, les «Red Hot Chili Peppers» le 2 mai 2012, les «Scorpions» le 3 juillet 2012, «Iron Maiden» le 7 juillet 2012, «Coldplay» le 26 et le 27 juillet 2012 et «Madonna» le 30 août 2012.

    La sixième édition du «Festival Transamérique» à Montréal du 24 mai au 9 juin 2012 offre à tous les visiteurs de nombreux films et spectacles de danse et de théâtre d’une trentaine de compagnies différentes.

    Le jeune festival «Heavy Mtl» du 11 et 12 août 2012 au Parc Jean-Drapeau met en vedette des groupes tels que «Marilyn Manson», «Slipknot» et «System Of A Down» parmi tant d’autres.

    Québec:

    L’exposition «Radio-Canada, une histoire à suivre» se déroule déjà depuis le 2 novembre 2011 et encore jusqu’au 23 septembre 2012 à Québec. Elle résume en long et en large soixante-quinze ans d’histoire de l’arrivée successive de la radio, de la télévision et du Web au Canada et son influence sur la société du Québec et sur la vie des francophones du pays. Le tout se passe au fameux Musée de la civilisation.

    L’exposition «Samouraï» du 4 avril 2012 au 27 janvier 2013, mettant en vedette des chefs-d’œuvre de la collection Ann et Gabriel Barbier-Mueller incluant des armes, des armures et des casques de l’ère Tokugawa de la période Edo se passe également au Musée de la civilisation à Québec et peut être visitée en même temps.

    La «Manif d’art 6» du 3 mai au 3 juin 2012, une promotion et diffusion des arts visuels réunissant plus de soixante artistes du Québec et de l’international autour du thème «Machines», se passe à plusieurs places de la ville de Québec.

    Le «Carrefour international de théâtre de Québec» a lieu entre le 22 mai et le 10 juin 2012. Une dizaine de spectacles choisis parmi les meilleurs de la création nationale et internationale seront mis en vedette.

    Un concert exclusif de «Blink-182» se passe au Colisée Pepsi le 22 mai 2012 avec le groupe «All American Rejects» en première partie ce qui marque d’ailleurs la seule date de spectacle prévue des deux groupes ensemble au Canada en 2012.

    Le très réputé «Festival d’été de Québec» qui attire jusqu’au-delà de cent milles personnes se déroule cette année du 5 au 15 juillet 2012 avec des artistes comme «Aerosmith» et «LMFAO» parmi tant d’autres. Dépêchez-vous avec l’achat de vos billets et surveillez la publication de la programmation complète dans les semaines à venir.

    Rimouski:

    Le «Harley Bike Fest» a lieu le 9 juin 2012 au Colisée de Rimouski et devra attirer tous les amateurs de la motocyclette qui passent l’été dans la province.

    Roberval:

    Une présentation du groupe de théâtre Dynamo de la pièce loufoque et originale «Le Grand méchant loup» a lieu le 15 mai 2012 à l’Auditorium Fernand Bilodeau.

    Rouyn-Noranda:

    Le grand festival pyromusical «Osisko en lumière» vaut un détour entre le 10 et 12 août de l’année 2012.

    Saguenay:

    Le «Festival des Musiques de Création du Saguenay-Lac-Saint-Jean» a lieu entre le 17 et le 26 mai 2012. Il met en vedette une bonne cinquantaine d’artistes des quatre coins du monde.

    Une autre édition de «Jonquière en Musique» saura attirer de grandes foules de la région entre le 28 juin et le 14 juillet 2012. La programmation exacte pour cet événement régional légendaire et à ne pas manquer sera annoncée sous peu.

    Le «Festival international des rythmes du monde» se passe traditionnellement vers la fin de l’été, du 2 au 12 août 2012 au centre-ville de Chicoutimi et surtout sur la belle rue Racine avec près de mille artistes, artisans et musiciens de tous les coins du monde.

    Saint-Éphrem-de-Beauce et Sainte-Clotilde-de-Beauce:

    Le festival «Woodstock en Beauce» a lieu entre le 27 juin et le premier juillet 2012 avec près de 70,000 spectateurs qui y seront. Surveillez la programmation exacte qui sera publiée très bientôt.

    Tadoussac:

    La vingt-neuvième édition du «Festival de la Chanson de Tadoussac» en proximité du Saguenay peut être visitée du 14 au 17 juin 2012. Encore une fois, la programmation sera annoncée sous peu.

    Trois-Rivières:

    L’exposition «Duplessis donne à sa province» du 29 novembre 2011 au 9 septembre 2012 jette un regard critique sur le marketing et la propagande de l’Union Nationale et de son fameux premier ministre de la province au musée québécois de culture populaire à Trois-Rivières. Un événement fort intéressant, non seulement pour les amateurs de l’histoire parmi nous.

    Le «Festiroule Country de Trois-Rivières» du 24 au 27 mai 2012 est un concept assez innovateur qui offre pendant quatre jours des activités où tous les amateurs de musique country peuvent se réunir pour festoyer tout en étant sensibilisé à la cause des personnes handicapées.

    Le «Festival de Contes et Légendes de Trois-Rivières» dans le parc portuaire de Trois-Rivières a lieu entre le 15 et le 17 juin 2012. Durant ces trois jours, toute la famille est conviée à assister aux spectacles et à la soirée de contes, aux animations historiques et ambulantes ainsi qu’aux jeux qui meublent la programmation.

    Le «FestiVoix» de Trois-Rivières se passe entre le 28 juin et le 8 juillet 2012 avec des artistes tels que Gregory Charles, Florence K, Jean Leloup, Vincent Vallières et Andrée Watters.

    Victoriaville:

    Enfin, le «Festival International de Musique Actuelle de Victoriaville» du 17 au 20 mai 2012 est placé dans de différentes salles de la ville avec une programmation diversifiée d’une panoplie d’artistes méconnus, mais fort prometteurs.

    Bien sûr, ceci n’est qu’un petit choix des événements principaux qui se dérouleront durant les mois à venir un peu partout au Québec. Pour des informations plus précises par rapport à certaines régions et villes, rendez-vous tout simplement sur les sites officiels de ces villes ou sur les sites touristiques ainsi que les sites des deux gouvernements qui subventionnent souvent ces événements riches en culture. Profitez de l’été pour voyager et ouvrir vos horizons, mais n’oubliez pas de vous concentrer d’abord sur les dernières semaines du trimestre pour lesquelles je vous souhaite un bon succès dans vos examens, exposés et travaux.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Suite à mon trimestre intensif en cours, en découvertes et en émotions, j’ai fini ma troisième année universitaire avec un stage de consolidation des compétences en enseignement au secondaire de cinq semaines et demi. Après deux stages très enrichissants à l’école Charles-Gravel à Chicoutimi et à l’école secondaire Kénogami à Jonquière, j’ai pris la décision de passer mon troisième stage en un milieu et en une région différente. J’ai fait le choix de donner des cours d’histoire et d’éducation à la citoyenneté à six groupes de troisième secondaire à l’école Jean-du-Nord à Sept-Îles. Cet article est le premier d’une série de contributions qui suivront sur ce blogue dans les semaines à venir et qui parleront de ce que j’ai vécu durant cette période courte, mais très intense de ma vie.

    Entre le 25 mars et le 3 mai 2012, j’ai été en colocation avec une jeune enseignante de la Basse-Côte-Nord qui avait fait un baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire et un jeune pilote d’avion de la ville de Québec dans la banlieue du chef-lieu de la région administrative de la Côte-Nord. J’ai pu découvrir les diverses facettes de cette belle ville en découvrant des endroits plus industriels tels que le Parc Ferland, mais aussi des régions plutôt touristiques telles que les plages Ferguson, Routhier, Lévesque et Monaghan. J’ai fait la découverte du vaste port de Sept-Îles dans le sud autant que du secteur du Lac Daigle dans le nord qui offrait un beau panorama sur la ville. Durant mon séjour, j’ai eu la chance de traduire le texte d’un guide touristique sur la ville de Sept-Îles de la langue française à la langue allemande ce qui m’a aidé à savoir davantage sur mon nouveau milieu de vie.

    Lors de mon arrivée dans la région avec un ami, j’ai également pu découvrir des petits villages pittoresques tels que Ragueneau et j’ai eu la chance de voir la belle ville de Baie-Comeau pendant deux jours. Ces deux villes principales de la région sont d’ailleurs assez complémentaires et ont chacune son charme particulier. Mon chemin de retour s’est fait en autobus et m’a permis de voir beaucoup d’autres beaux endroits de la région comme Godbout ou Baie-Trinité. Ce sont souvent des villages et petites villes très calmes se localisant proches du fleuve Saint-Laurent et de l’océan d’un côté et des grandes forêts et collines vers l’intérieur. L’économie locale est dominée par l’industrie minière, mais aussi encore par des activités traditionnelles telles que la pêche et la chasse ou encore les activités en lien avec les gigantesques barrages hydroélectriques dans la région.

    Arrêt à Ragueneau entre Chicoutimi et Sept-Îles

    Arrêt à Ragueneau entre Chicoutimi et Sept-Îles

     

    Au centre-ville de Baie-Comeau

    Une petite tempête hivernale au centre-ville de Baie-Comeau

     

    Arrivée à Sept-Îles

    Devant mon nouvel appartement de Sept-Îles

    D’un autre côté, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour voyager lors de mon stage qui était très demandant, mais une des expériences les plus enrichissantes que j’ai vécue dans ma vie. La relation avec mon enseignant associé était vraiment excellente et la base de ce stage couronné de succès. Nous avons par exemple planifié des cours ensemble, discuté des besoins des différents groupes et de certains élèves éprouvant des difficultés particulières et organisé des examens et leurs corrections. Toutes ces tâches demandaient beaucoup de rencontres en dehors des heures de cours et même durant les fins de semaine, surtout au début lorsque j’apprenais les bases essentielles sur la gestion de classe de mon enseignant associé, sur les règles et conduites de l’école et sur les différents outils pédagogiques qui pouvaient être utilisés en classe. Il ne m’a pourtant pas seulement donné des conseils utiles pour la profession, mais j’ai appris beaucoup de choses qui me serviront dans ma vie de tous les jours aussi.

    Ensuite, il y avait également une conseillère de stage qui est venue m’évaluer à deux reprises directement à Sept-Îles et avec qui mon enseignant associé et moi étions en échange régulier. Elle était le deuxième pilier essentiel qui m’a permis de progresser vers une amélioration de mes compétences menant à une réussite de mon stage. Je lui ai envoyé une panoplie de rapports réflexifs, d’évaluations de mes douze compétences et de canevas pour la planification de mes cours au courant de vingt-cinq jours de ma prise en charge de l’enseignement. Des rencontres importantes au début et à la fin de mon stage se sont d’ailleurs également déroulées avec elle. Elle a réussi à me mettre au défi en m’inspirant à me dépasser et d’aller toujours plus loin avec des conseils très constructifs en lien avec chacune des douze compétences professionnelles proposées par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport dans le Programme de formation de l’école québécoise.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Après avoir parlé de mon arrivée à Sept-Îles, de mes six groupes et de la valeur de la conséquence en enseignement, la dernière partie de ma série d’articles concernant mon stage en troisième secondaire en histoire et éducation à la citoyenneté à Sept-Îles sera dédiée à la diversité enrichissante du métier ou de la vocation de l’enseignement au Québec.

    En ce qui concerne maintenant ce qui s’est passé en dehors de l’enseignement en classe, j’ai préparé des cours chargés en exercices diversifiés en me servant par exemple de différents manuels, du cahier d’activités, de cartes géographiques, d’extraits de documentaires, de présentations de diapositives, de travaux individuels et en équipe, de recherches guidés ou de cours magistraux. Ces préparations demandaient beaucoup de concertations avec mon enseignants associé, beaucoup de lectures de manuels historiques et pédagogiques et beaucoup de recherches à la maison afin d’offrir des situations d’enseignement-apprentissage diversifiées aux élèves.

    Une autre grande tâche était celle de la collaboration avec l’équipe-école, par exemple lors de rencontres durant des journées pédagogiques pour discuter des manuels scolaires avec un représentant de la maison d’édition, en planifiant et donnant des cours d’allemand sur l’heure du midi à une quinzaine d’élève avec une enseignante en sciences naturelles ou en suivant tout simplement des petites formations ou en s’échangeant sur de différentes situations en classe.

    À part des confrères et des consœurs de travail, il fallait travailler de concert avec les intervenantes sociales de l’école pour intervenir adéquatement envers des élèves qui avaient posé un mauvais geste en classe et qui allaient avoir des conséquences diverses. Même des discussions avec des directeurs adjoints ou encore les concierges pouvaient être très enrichissantes dans certaines situations. J’ai tenté de connaître le plus de personnes possibles afin de m’intégrer le plus rapidement et afin de me renseigner sur toutes les ressources humaines et matérielles.

    Sinon, la collaboration avec les parents était une tâche très diversifiée qui demandait une très bonne préparation, beaucoup de patience et l’établissement subtil d’un climat de respect mutuel face à diverses situations lors des appels à la maison pour différentes raisons. Souvent, il fallait être très concentré, diplomatique et structuré pour convaincre les parents d’une intervention faite en classe tout en restant poli, mais décidé et ferme.

    Tous ces exemples dont je pourrais encore parler pendant des heures démontrent la diversité de la tâche d’enseignement au Québec de nos jours. Il s’agit d’un métier qui est en développement perpétuel et dans lequel il faut toujours continuer à se mettre en question, à essayer de nouvelles approches académiques, pédagogiques et techniques et à créer des liens forts avec un entourage complexe qui se modifie profondément à chaque année. C’est un métier dynamique et passionnant, mais il demande beaucoup d’énergie et de persévérance. Sans la collaboration essentielle avec les différents acteurs qui gravitent autour de l’école, la réussite de mon stage n’aurait pas été possible.

    Après tout, j’ai pu approfondir beaucoup de théories apprises à l’université et apprendre beaucoup de nouvelles formules pédagogiques, de styles de gestion et d’interventions en classe et d’approches différentes envers une clientèle très diversifiée et très différente durant ces cinq semaines et demie, tout en réalisant une autre fois que la réalité de l’enseignement ne se vit pas que durant les stages. Le fait de passer ce stage dans une région périphérique pittoresque et dans un milieu plus difficile était excessivement enrichissant. Je pense que j’ai pu créer des liens profonds au niveau personnel et professionnel avec mon enseignant associé, avec ma conseillère de stage, avec une partie de l’équipe-école et après tout aussi avec un certain nombre d’élèves. J’ai eu beaucoup de plaisir d’être en classe avec tous mes groupes attachants et différents qui m’ont posé beaucoup de défis que j’ai su relever avec beaucoup d’acharnement.

    Je ne peux que conseiller à tous ceux et celles qui auront des stages en enseignement à faire, d’en réaliser au moins un en dehors de leur région natale et d’avoir le courage de voir plus loin que leur propre horizon. J’ai l’impression que j’ai une idée beaucoup plus complexe et également complète des réalités de l’enseignement suite à ce stage. Je pourrais également bien m’imaginer d’enseigner dans des régions différentes au lieu d’être limité à une seule place. J’ai hâte de voir où mon chemin m’amènera et ce stage m’a inspiré beaucoup de réflexions critiques, mais aussi de confiance et d’ouverture d’esprit. En quittant la ville de Sept-Îles par autobus, il y a maintenant presque un mois, j’ai su que j’étais tombé en amour avec la région et que mon stage n’avait sûrement pas été ma dernière occasion d’y faire un tour.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • La première semaine de la rentrée universitaire à l’automne est toujours une parfaite occasion, entre autres, pour s’impliquer dans la vie sur le campus en rencontrant d’anciens et de nouveaux étudiants des quatre coins du monde et en découvrant finalement ses choix de cours.

    Un incontournable durant la première semaine est de se rendre au centre social du Pavillon principal pour y voir toutes les ressources de l’Université et participer à des tirages de bourses et de prix. Sur place, on peut s’inscrire pour faire partie des communications étudiantes au sein du journal le Griffonnier ou  de la CEUC Radio. On peut découvrir une panoplie de sports divers offerts au Pavillon sportif et rencontrer des membres de différentes associations et de l’association étudiante MAGE-UQAC.

    Un étage plus haut, on peut aussi s’inscrire à de nombreux ateliers offerts par la vie étudiante en dehors des cours réguliers. Pour des prix raisonnables, on peut par exemple apprendre des langues étrangères telles que l’allemand, l’anglais, l’arabe, l’espagnol, le japonais ou le mandarin. Toute le monde peut même participer à des ateliers sur l’autodéfense par anticipation, la mycologie, la danse expression et création, la danse capoeira ou la danse swing, le hatha yoga, l’apprentissage du piano, la photographie numérique, la réflexologie, le secourisme général ou le théâtre.

    Au centre social, on peut se procurer gratuitement un agenda, créer ou renouveler sa carte étudiante et réserver un casier. À la COOPSCO avoisinante, les étudiants pourront acheter ou vendre des volumes usagés et se procurer tout ce dont ils auront besoin pour la première semaine de cours (livres, cahiers, stylos, etc.). Un tour à la cafétéria de l’autre côté du centre social vaut également la peine pour découvrir des plats différents à chaque jour de la semaine.

    D’autres activités spéciales se dérouleront au centre social comme des dîners dans la cour intérieure, des camps d’entraînement ou même une chasse aux trésors. Surveillez l’horaire des activités précises sur place, car je ne veux pas déjà dévoiler toutes les surprises. En soirée, un détour par le bar de l’Université entre le centre social et la cantine étudiante s’impose dans le cadre d’une soirée karaoké le mardi soir ou particulièrement pour l’occasion de deux concerts des groupes «Sexe Illégal» ainsi que «Pépé et son orchestre» le jeudi soir au BARUQAC et au centre social. En parlant du bar, espérons aussi avoir des nouvelles de l’Aquarium, le projet pilote de resto-bar avec terrasse dans la cour intérieure qui était ouvert durant la période d’été.

    Il y aura également de nombreux changements à observer un peu partout sur le campus. Ainsi, plusieurs endroits dans l’Université ont été agrandis, construits ou rénovés. L’emplacement de la cantine étudiante et du bar universitaire avoisinant ont été modifiés au sous-sol du Pavillon principal et offrent maintenant plus d’espace qu’avant. Un étage plus haut, de nouveaux locaux d’enseignement ont été créés près de la sécurité. Les étudiants pourront également voir le nouveau pavillon du Centre de transfert technologique et de développement des affaires qui abritera un équipage de soudage pour la transformation de l’aluminium. La nouvelle bâtisse et ses équipements valent au-delà de six millions de dollars canadiens. L’édification d’un pavillon de la culture et du design autochtones sur le campus est en planification concrète et deviendra un lieu d’enseignement, mais également une place réservée aux échanges et rencontres d’environ trois cents étudiants autochtones de l’Université qui se feront dans le respect des valeurs et des coutumes des Premières Nations.

    Une des nouveautés les plus importantes au niveau du personnel est sans doute la nouvelle direction de l’Université, soit le recteur Martin Gauthier et son adjointe Guylaine Boivin. Les deux sont entrés en poste en avril et en juin dernier respectivement. Le recteur se présentera à la communauté étudiante lors d’un 4 à 7 dans la cour intérieure du Pavillon principal le mercredi 29 août. On espère qu’il sera chaleureusement accueilli par la communauté étudiante et qu’il se montrera proche de celle-ci en glissant quelques mots sur l’avenir de l’Université qu’il marquera pendant au moins les cinq prochaines années. L’événement à ne pas manquer sera accompagné par des hot-dogs, maïs, chili et crêpes ainsi qu’un tirage de plusieurs bourses et prix.

    Bref, la première semaine du nouveau trimestre d’automne à l’UQAC sera comme à l’habitude très riche en activités et en possibilités. De plus, après une semaine chargée en événements, il y aura un long congé pour tous les étudiants dans le cadre d’une fin de semaine prolongée en raison de la Fête du travail qui aura lieu le lundi 3 septembre et des élections provinciales qui se dérouleront le mardi 4 septembre. Ceci étant dit, espérons que le plus grand nombre d’ étudiants profitera de l’occasion pour aller aux urnes. Les cours reprendront donc seulement le 5 septembre.

    BONNE RENTRÉE!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique