• Découverte musicale de la semaine (1): Stephan Eicher

    Mesdames et Messieurs,

    J'ai décidé de commencer un petit projet. À chaque semaine, j'aimerais vous présenter un artiste ou un groupe que j'apprécie énormément et qui va au-delà de la musique que j'écoute normalement. Cette semaine, je vous présente l'auteur-compositeur-interprète suisse Stephan Eicher.

    Il commence sa carrière dans le groupe électronique The Noise Boys vers 1977, mais le projet ne survit pas longtemps. En 1980, il joint son plus jeune frère Martin Eicher dans le groupe électro-industriel germanophone Grauzone ("Zone grise"). Ce groupe connaît un succès remarquable avec son simple "Eisbär" ("Ours polaire") qui unit des influences darkwave et punk. La chanson devient un des morceaux clés de la Neue Deutsche Welle, mouvement musical germanophone majeur des années 1980.

    En même temps, Stephan Eicher poursuit une carrière solo. Au début, il réinterprète des chansons de The Noise Boys sur ses deux premiers albums solo. Après la fin de Grauzone en 1982, Stephan Eicher écrit de nouvelles pièces pour son troisième album solo, intitulé "I Tell This Night", qui sort en 1985.

    À partir de ce moment-là, Stephan Eicher touche à de nombreux styles musicaux: country, folklore, musique classique, musique électronique, pop, rock et plus encore. Ses paroles sont aussi polyglottes et il chante notamment en allemand, anglais et français ainsi qu'en dialecte bernois.

    Il collabore avec des artistes différents, comme la comédienne française Corinne Dacla, le chanteur-compositeur italien Max Gazzè, le chanteur allemand Herbert Grönemeyer, le musicien sénégalais Ismaël Lo (originaire du Niger) et l'écrivain français Philippe Dijan parmi tant d'autres.

    Pour ses enregistrements, il choisit des villes différentes telles que Carcassonne et Engelberg ainsi que des lieux exotiques comme des casinos, châteaux et kursaals.

    Un de ses plus grands succès est l'album "Engelberg" avec les morceaux "Déjeuner en paix" et "Pas d'ami (comme toi)" en 1991 qui atteint la première position du Schweizer Hitparade et qui connaît un succès énorme en France.

    En 2000, il fait partie de la compilation "Solidays" pour l'association Solidarité sida avec des artistes tels que Peter Gabriel, Youssou N'Dour et Zucchero.

    Il participe aussi à la création de la bande sonore du film franco-britannique "Monsieur N." en 2002.

    Stephan Eicher est toujours actif au niveau artistique et a récemment fait un projet sur la machination de la musique où il programme et contrôle des machines qui jouent des instruments.

    Voici une sélection chronologique de mes pièces préférées de l'artiste:

    "Two people in a room" (1985)

    "Combien de temps?" (1987)

    "Pas d'ami (comme toi)" (1991)

    "Déjeuner en paix" (1991)

    "Des hauts, des bas" (1993)

    "Der Rand der Welt" (1996) (avec Ismaël Lo)

    "Taxi Europa" (2003) (avec Max Gazzè et Herbert Grönemeyer)

    "Confettis" (2007)

    Titre bonus: Solidays - "Qui sait?" (2000)

    Je vous souhaite une bonne découverte et écoute!

    « Découverte musicale de la semaine: Stephan EicherJour de la Terre 2015 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :