• Découverte musicale de la semaine: Layori

    Mesdames et Messieurs!

    Cette semaine, j'aimerais vous présenter la chanteuse et mannequin d'origine nigérienne Layori qui représente une énorme diversité culturelle dans sa musique très calme et naturelle. Ses chansons touchent la musique classique, la musique folklorique, la musique pop, le jazz et le soul. Layori chante en anglais, espagnol, portugais et yoruba, langue parlée surtout au Nigéria, mais aussi en partie au Bénin, au Togo et dans certaines parties de l'Amérique latine. Son nom d'artiste est une modification de son vrai nom de famille et signifie "Sauvée par la grâce" ou encore "Celle qui a réussi".

    Sa diversité musicale s'explique par la vie de l'artiste mystérieuse dont on ne connaît ni le nom complet, ni le lieu de naissance ou l'âge exact. Elle a quatorze frères et sœurs et grandit à Lagos au Nigéria avec une mère chrétienne et un père musulman. À l'âge de six ans, sa famille déménage à New York City, aux États-Unis. Après cinq ans et demi, la famille retourne à ses sources au Nigéria, mais Layori continue à découvrir et à vivre à plusieurs endroits différents au monde. Elle déménage à Londres, au Royaume-Uni avec sa tante à l'âge de seize ans. Elle ne se sent pas à l'aise à vivre avec sa tante qui est très religieuse et sévère et décide de partir pour le Portugal après quelques années où elle travaille comme mannequin le jour et comme chanteuse dans des petits bars la nuit. Elle apprécie ce pays où les cultures africaine et européenne se rapprochent le plus et obtient la citoyenneté portugaise. Son talent de chanteuse est découvert par le producteur Wally Warning et Layori part pour l'Allemagne afin d'y enregistrer professionnellement sa musique avec une équipe de musiciens venant de l'Allemagne, du Brésil, des États-Unis, du Vénézuela et plus encore.

    Son premier album "Origin" sort en 2010 et les critiques très positives comparent la chanteuse à des artistes telles que Asa, Ayo, Liz Wright, Nina Simone, Sade et Tracy Chapman. Son deuxième disque intitulé "Rebirth" voit la lumière du jour en 2012 après une courte pause liée à la naissance de son premier enfant. Son troisième album "inTune" est annoncé pour 2015 et un premier simple vient tout juste d'être publié.

    Voici une sélection chronologique de mes pièces préférées de l'artiste:

    "Dada" (2010)

    "Iwa Lewa" (2012)

    "UmmmHmmm" (2015)

     

    Titre bonus: "Mystic of Love (unplugged)" (2009)

     

    Titre bonus: "Power" - en direct de Paris avec Marcus Miller (2013)

    Je vous souhaite encore une fois une bonne découverte et écoute!

    « "Sticking to the same successful formula": A review of Volbeat's "Outlaw Gentlemen & Shady Ladies""A mildly amusing and redundant occult rock project": A review of Luciferian Light Orchestra's "Luciferian Light Orchestra" »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :