• Mesdames et Messieurs!

    Cette semaine, j'aimerais vous présenter le groupe de punk rock finlandais Pertti Kurikan Nimipäivät. Le groupe se concentre sur l'essence de ce style en interprétant des chansons courtes autour de deux minutes avec des riffs de guitare simplistes, une section rythmique précise, un chant fâché et rauque et des paroles traitant les problèmes de la vie de tous les jours, tant avec un ton ironique qu'avec un ton accusateur. 

    Le groupe est composé de quatre membres avec de grands écarts d'âge. D'abord, le guitariste et compositeur Pertti Kurikka de Vihti a cinquante-huit ans. Deuxièmement, le bassiste Sami Helle qui a grandi dans des villes comme Boston, New York City et Paris a quarante-et-un ans. Ensuite, le chanteur Kari Aalto de Tampere a trente-neuf ans. Finalement, le batteur Toni Välitalo a seulement trente-deux ans. Le gestionnaire de concert Kalle Pajamaa qui aide le groupe à arranger les chansons est considéré comme un cinquième membre du groupe, même s'il ne chante pas et ne joue aucun instrument. Les membres du groupe se sont rencontrés dans le cadre de plusieurs ateliers de charité pour les adultes ayant des déficiences intellectuelles.

    En plus de leurs âges et origines différents, le groupe se distingue par le fait que ses membres ont tous des déficiences intellectuelles comme l'autisme, le syndrome de Down ou la trisomie 21. Malgré de nombreux obstacles dans leurs vies de tous les jours, le groupe a réalisé l'exploit d'enregistrer plusieurs albums et de jouer plusieurs concerts et festivals depuis sa fondation officielle en 2009. 

    Le groupe a reçu beaucoup d'attention lorsqu'il a fait l'object du documentaire "The Punk Syndrome" en 2012. Le film qui emploie le style du cinéma vérité a reçu de nombreux prix comme le prix du public du Festival du Film de Tampere en 2012, le trophé Jussi pour le meilleur documentaire en 2013, le prix du film le plus innovateur dans le cadre du festivals Visions du Réel en Suisse en 2012, le prix du public dans la catégorie SXGlobal dans le cadre du festival SXSW à Austin au Texas en 2013 et le prix spécial pour "optimisme passionné et défense des idéaux de l'humanisme dans la vie" au festival Docudays UA en Ukraïne en 2013. Le film est souvent comparé au documentaire "Anvil! The Story of Anvil" de 2008 sur le groupe de heavy métal torontois Anvil.

    En 2015, le groupe a été choisi pour représenter son pays dans le cadre du fameux Concours Eurovision de la Chanson dont la soixantième édition a eu lieu à Vienne, en Autriche. La chanson choisie par le groupe était la chanson la plus courte jouée dans l'histoire du festival.

    Voici une sélection chronologique de mes pièces préférées du groupe:

    "Päättäjä on pettäjä" (2011)

    "Puhevika" (2011)

    "Kuus Kuppia Kahvia" (2012)

     "Asuntolaelämää" (2012)

     "Aina mun pitää" (2015)

    Je vous souhaite encore une fois une bonne découverte et écoute!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Mesdames et Messieurs!

    Cette semaine, j'aimerais vous présenter le groupe de rock folklorique Kashtin. Fondé en 1984, ce duo composé de Florent Vollant, un Innu du Labrador ayant grandi près du lac Wabush et par la suite sur la réserve Mani-Utenam près de Sept-Îles, et Claude McKenzie, un Innu ayant grandi sur la réserve Matimekush près de Schefferville et ensuite sur la réserve Mani-Utenam près de Sept-Îles, est un des groupes les plus importants et mythiques du Québec.

    Les deux hommes se rencontrent en 1984 lorsqu'ils travaillent avec le chanteur innu Philip McKenzie. Ils deviennent rapidement amis et commencent à écrire leurs propres chansons. Leur nom du groupe signifie "tornade" en innu-aimun, mais c'est également un jeu de mot inspiré par l'expression anglophone "cashed in" vu que certaines connaissances reprochent au duo de viser un certain succès commercial.

    D'abord, le groupe se produit dans les réserves autochtones du Québec. Ce duo devient si populaire localement que les gens consultent leurs disponibilités afin de prévoir des concerts dans le cadre de plusieurs anniversaires, festivals et mariages. Le groupe apparaît dans un documentaire sur les réserves autochtones en 1989 et leur talent attire l'attention du producteur Guy Trépanier qui les invite afin d'enregistrer un premier album à Montréal.

    L'album "Kashtin" sort en 1989 et devient un succès immédiat. Plus de 100,000 copies sont vendus au Québec seulement en quelques jours et l'album deviendra double platine au Canada plus tard. Jusqu'à nos jours, le groupe est le seul à percer à l'extérieur du Canada. Kashtin se produit notamment en Allemagne, en Belgique, en Corée du Sud, aux États-Unis, en France, au Japon, en Suisse et dans plusieurs pays de l'Amérique latine. Le fait que le groupe chante principalement en innu-aimun, langue autochtone seulement parlée par environ 12,000 personnes au monde, n'est pas une barrière pour le succès international du groupe et semble au contraire intriguer le public.

    Leur deuxième album "Innu" sort sous une étiquette américaine deux ans plus tard en 1991 et le groupe fait le tour du monde avec sa musique. Le troisième album "Akua Tuta" est publié par l'étiquette renommée Columbia Records en 1994. Avec leurs trois albums, le groupe amasse de nombreux prix, dont quatre Félix au Québec. Le duo fonde également le plus grand festival de musique autochtone au Québec et essaie de promouvoir les jeunes artistes autochtones.

    Par la suite, le groupe prend une pause. Florent Vollant s'occupe d'abord de sa famille et ses enfants tandis que Claude McKenzie se lance rapidement dans une carrière solo et sort son premier album "Innu Town" en 1996. Il sort deux autres album, "Pishimuss" en 2004 et "Inniu" en 2009. Il connaît pourtant plusieurs problèmes personnels et écope entre autres d'une peine de trente jours en prison en 2006 et de quarante-cinq jours en prison en 2013 pour voies de fait sur sa conjointe en état d'ébriété. De plus, son fils décède d'une maladie dégénérative des os, Claude McKenzie connaît un accident de voiture grave et il est condamné à neuf mois de prison pour avoir infligé des blessures corporelles à une fillette de onze ans.

    Florent Vollant s'en sort beaucoup mieux et obtient le titre d'Artiste pour la Paix de l'UNESCO en 1994. En 1997, il crée un studio d'enregistrement à Mani-Utenam. Par la suite, il anime des émissions de télévision. Il lance sa propre carrière solo avec l'album de Noël "Nipaiamianan" en 1999 qui lui vaut une bénédiction apostolique du Pape Jean-Paul II et un prix Juno en 2001. Il sort trois autres albums: "Katak(u)" en 2003, "Eku Mamu" en 2009 et "Puamuna" en 2015.

    Le groupe Kashtin se réunit occasionnellement pour jouer des concerts dans le cadre de plusieurs festivals autochtones, notamment en 2014. 

    Voici une sélection chronologique de mes pièces préférées du groupe:

    "Tshinanu" (1989)

    "Harricana" (1991)

    "Ashtam Nashue" (1994)

    Titre bonus: "Miam Maikan" - Florent Vollant & Éric Lapointe (2003)

     Titre bonus: "Nutaui" - Claude McKenzie (2004)

    Titre bonus: "Ekuen Pua" - Kashtin en concert (2014)

    Je vous souhaite encore une fois une bonne découverte et écoute!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Mesdames et Messieurs!

    Cette semaine, j'aimerais vous présenter la chanteuse et mannequin d'origine nigérienne Layori qui représente une énorme diversité culturelle dans sa musique très calme et naturelle. Ses chansons touchent la musique classique, la musique folklorique, la musique pop, le jazz et le soul. Layori chante en anglais, espagnol, portugais et yoruba, langue parlée surtout au Nigéria, mais aussi en partie au Bénin, au Togo et dans certaines parties de l'Amérique latine. Son nom d'artiste est une modification de son vrai nom de famille et signifie "Sauvée par la grâce" ou encore "Celle qui a réussi".

    Sa diversité musicale s'explique par la vie de l'artiste mystérieuse dont on ne connaît ni le nom complet, ni le lieu de naissance ou l'âge exact. Elle a quatorze frères et sœurs et grandit à Lagos au Nigéria avec une mère chrétienne et un père musulman. À l'âge de six ans, sa famille déménage à New York City, aux États-Unis. Après cinq ans et demi, la famille retourne à ses sources au Nigéria, mais Layori continue à découvrir et à vivre à plusieurs endroits différents au monde. Elle déménage à Londres, au Royaume-Uni avec sa tante à l'âge de seize ans. Elle ne se sent pas à l'aise à vivre avec sa tante qui est très religieuse et sévère et décide de partir pour le Portugal après quelques années où elle travaille comme mannequin le jour et comme chanteuse dans des petits bars la nuit. Elle apprécie ce pays où les cultures africaine et européenne se rapprochent le plus et obtient la citoyenneté portugaise. Son talent de chanteuse est découvert par le producteur Wally Warning et Layori part pour l'Allemagne afin d'y enregistrer professionnellement sa musique avec une équipe de musiciens venant de l'Allemagne, du Brésil, des États-Unis, du Vénézuela et plus encore.

    Son premier album "Origin" sort en 2010 et les critiques très positives comparent la chanteuse à des artistes telles que Asa, Ayo, Liz Wright, Nina Simone, Sade et Tracy Chapman. Son deuxième disque intitulé "Rebirth" voit la lumière du jour en 2012 après une courte pause liée à la naissance de son premier enfant. Son troisième album "inTune" est annoncé pour 2015 et un premier simple vient tout juste d'être publié.

    Voici une sélection chronologique de mes pièces préférées de l'artiste:

    "Dada" (2010)

    "Iwa Lewa" (2012)

    "UmmmHmmm" (2015)

     

    Titre bonus: "Mystic of Love (unplugged)" (2009)

     

    Titre bonus: "Power" - en direct de Paris avec Marcus Miller (2013)

    Je vous souhaite encore une fois une bonne découverte et écoute!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Mesdames et Messieurs,

    Voici la suite de mon petit projet. Cette semaine, j'aimerais vous présenter le projet Adiemus dont je possède moi-même les deux premiers albums. Il a sorti son premier album en 1995. Après une longue pause de près de dix ans, le projet a été relancé en 2013 avec un tout nouvel sixième album, sans compter les compilations et les enregistrements en concert. Derrière le projet ambitieux se cache le compositeur gallois Karl Jenkins.

    Le projet est inspiré par le nouvel-âge, la musique du monde et la musique classique. La musique celtique et le jazz sont également dominant sur certains albums. On peut notamment constater des influences de chants traditionnels africains, de la musique classique européenne et du tango latino-américain.

    Le chant choral joue un grand rôle et devient lui-même un instrument. Les chorales chantent en une langue fictive qui se rapproche de plusieurs langues africaines et latines sur les quatre premiers albums. Plus tard, le projet a aussi exceptionnellement réinventé des chants classiques et ecclésiastiques en d'autres langues.

    Le projet a connu un succès immédiat en 1995 avec la chanson "Adiemus" du pemier album qui a atteint la quatrième place au palmarès suisse, la sixième place au palmarès allemand et la septième place au palmarès autrichien. La chanson avait été composée pour une publicité de la compagnie aérienne américaine Delta Air Lines en 1994.

    En 2000, l'artiste de musique électronique italien Mauro Picotto a collaboré avec le projet et réarrangé la pièce "Adiemus" dans sa chanson "Proximus". Cette nouvelle version a atteint la dix-huitième place au palmarès allemand, la dix-neuvième place au palmarès autrichien et la trente-deuxième place au palmarès suisse. 

    Voici une sélection chronologique de mes pièces préférées du groupe:

    "Adiemus" (1995)

    "Cantus - Song of the Plains" (1997)

    "Rain Dance" (1998)

    "The Eternal Knot" (2001)

    "Rondo" (2003)

     Je vous souhaite une bonne découverte et écoute!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Mesdames et Messieurs,

    J'ai décidé de commencer un petit projet. À chaque semaine, j'aimerais vous présenter un artiste ou un groupe que j'apprécie énormément et qui va au-delà de la musique que j'écoute normalement. Cette semaine, je vous présente l'auteur-compositeur-interprète suisse Stephan Eicher.

    Il commence sa carrière dans le groupe électronique The Noise Boys vers 1977, mais le projet ne survit pas longtemps. En 1980, il joint son plus jeune frère Martin Eicher dans le groupe électro-industriel germanophone Grauzone ("Zone grise"). Ce groupe connaît un succès remarquable avec son simple "Eisbär" ("Ours polaire") qui unit des influences darkwave et punk. La chanson devient un des morceaux clés de la Neue Deutsche Welle, mouvement musical germanophone majeur des années 1980.

    En même temps, Stephan Eicher poursuit une carrière solo. Au début, il réinterprète des chansons de The Noise Boys sur ses deux premiers albums solo. Après la fin de Grauzone en 1982, Stephan Eicher écrit de nouvelles pièces pour son troisième album solo, intitulé "I Tell This Night", qui sort en 1985.

    À partir de ce moment-là, Stephan Eicher touche à de nombreux styles musicaux: country, folklore, musique classique, musique électronique, pop, rock et plus encore. Ses paroles sont aussi polyglottes et il chante notamment en allemand, anglais et français ainsi qu'en dialecte bernois.

    Il collabore avec des artistes différents, comme la comédienne française Corinne Dacla, le chanteur-compositeur italien Max Gazzè, le chanteur allemand Herbert Grönemeyer, le musicien sénégalais Ismaël Lo (originaire du Niger) et l'écrivain français Philippe Dijan parmi tant d'autres.

    Pour ses enregistrements, il choisit des villes différentes telles que Carcassonne et Engelberg ainsi que des lieux exotiques comme des casinos, châteaux et kursaals.

    Un de ses plus grands succès est l'album "Engelberg" avec les morceaux "Déjeuner en paix" et "Pas d'ami (comme toi)" en 1991 qui atteint la première position du Schweizer Hitparade et qui connaît un succès énorme en France.

    En 2000, il fait partie de la compilation "Solidays" pour l'association Solidarité sida avec des artistes tels que Peter Gabriel, Youssou N'Dour et Zucchero.

    Il participe aussi à la création de la bande sonore du film franco-britannique "Monsieur N." en 2002.

    Stephan Eicher est toujours actif au niveau artistique et a récemment fait un projet sur la machination de la musique où il programme et contrôle des machines qui jouent des instruments.

    Voici une sélection chronologique de mes pièces préférées de l'artiste:

    "Two people in a room" (1985)

    "Combien de temps?" (1987)

    "Pas d'ami (comme toi)" (1991)

    "Déjeuner en paix" (1991)

    "Des hauts, des bas" (1993)

    "Der Rand der Welt" (1996) (avec Ismaël Lo)

    "Taxi Europa" (2003) (avec Max Gazzè et Herbert Grönemeyer)

    "Confettis" (2007)

    Titre bonus: Solidays - "Qui sait?" (2000)

    Je vous souhaite une bonne découverte et écoute!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique